Le shopping social: l’avenir du e-commerce!

Le shopping a été à une époque un moyen de maintenir les liens entre les individus. Mais il devient de plus en plus solitaire. Vous pouvez désormais faire du lèche vitrine à partir de votre canapé. Canapé que vous pouvez d’ailleurs aussi acheter en ligne. Il n’y a désormais plus d’horaire pour faire du shopping, internet est passé par là. On trouve de tout sur le net, et on a même plus besoin d’être harcelé par un « conseiller », il suffit de couper le son!

Pour les plus jeunes d’entre nous, faire ses courses en ligne semble naturel. Un exemple est que la part de marché des supermarchés en ligne était en hausse de 26% en 2009. Selon l’agence Harris Interactive 25% des américains déclarent avoir augmenté le budget de leurs achats en ligne. Les CSP les plus touchées sont bien évidemment les plus jeunes et les plus diplômés.

Mais la vraie question qu’on se pose, c’est comment les gens ressentent ce phénomène? Sont ils heureux d’être seuls? Toujours selon la même étude, c’est loin d’être le cas. Un tiers des américains déclarent se sentir plus seul qu’avant et plus de 50% disent avoir de moins en moins de contacts en face à face avec leurs amis.

Le « shopping social » a pour objectif de répondre à cette nouvelle problématique. N’allant plus physiquement dans les magasins, beaucoup de consommateurs cherchent un moyen d’avoir des échanges virtuels avec le monde. Ainsi, les sites officiels des marques créés des communautés d’utilisateurs, un site qui rassembleraient leurs clients afin de recréer « l’expérience magasin« !

Le shopping social se développe à tel point qu’un site internet surfe sur ce crédo: Stylefeeder avec un discours assez explicite: “Never Shop Alone. Shopping is more fun with friends! No friends? No problem. Meet your Style Twins.” Un autre site américain, Kaboodle, va encore plus loin. Il propose de faire des listes de shopping, de rejoindre des groupes et de suggérer des produits aux autres membres. D’autres sites encore se servent de la géolocalisation pour vous alerter des opportunités dans votre quartier.

Quel que soit la méthode, les avis consommateurs ont une influence grandissante. L’étude Harris Interactive a montré que l’année dernière, 25% des américains ont passé plus de temps à lire les avis postés en ligne. Et quand le degré d’éducation augmente le ratio augmente avec. Mais notons que 53% des américains utilisant les réseaux sociaux disent préférer écouter l’opinion des autres internautes plutôt que de donner la leur. Et 60% qui accordent de l’importance à ces avis le partage sur les réseaux.

Les réseaux sociaux tendent à réduire la solitude des « virtual shoppers« . Mais comment les entreprises peuvent elle capitaliser la dessus? La réponse est simple, elles n’ont plus besoin de nous faire entrer dans leur magasin, elles sont désormais capables de nous apporter le produit, les arguments et même la communauté d’acheteur, directement dans notre canapé!

Espérons que le canapé sera confortable… et que Sampleo sera le moyen le plus efficace d’apporter tout ca!

No Responses

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *