Comment Quick a redressé son image après la mort d’un garçon!

Nous publiions la semaine dernière un article sur les évènements affectants Quick et son restaurant d’Avignon et les conséquences que cela avait sur la toile.

Une semaine après cette affaire, faisons le point sur la réponse du groupe de restauration rapide et l’évolution du buzz médiatique. Nous vous montrions à l’époque l‘évolution du nombre de tweets mentionnant Quick durant les premiers jours de l’affaire. Le cabinet Vanksen a publié récemment une courbe montrant l’évolution sur toute la semaine du 20 janvier.

Evolution des tweets concernant Quick

Courbe d'évolution des tweets parlant de Quick pendant la semaine du 20 janvier

La marque aura donc été mentionnée 951 fois la semaine dernière alors qu’elle n’avait été citée que 59 fois la semaine précédente. Une chose est sûre, Quick a subi un violent bad buzz, comme celui dont nous parlions dans notre article de ce matin. Cependant la passion pour cet évènement, c’est essoufflé aussi vite qu’il était arrivé.

Sampleo est le parfait exemple de ce buzz puisque notre article a été lu prêt de 800 fois la semaine dernière. Référencé au premières places dans les moteurs, l’article a connu sa plus forte audience jeudi dernier avant de revenir à un niveau quasi nul en ce début de semaine.

Audience Sampleo Quick

Evolution du trafic de l'article Sampleo traitant de Quick

Il est cependant important de noter que la mort du garçon n’a pas pour autant perturbé l’augmentation du nombre de fans de la page Quick. Le bad buzz n’a donc pas l’air d’influencer le recrutement de fans d’une entreprise. L’étude Vanksen nous propose aussi un graphique détaillé.

Evolution du nombre de fans facebook Quick

Evolution du nombre de fans de la page facebook de Quick

Au départ, Quick a très bien réagi à la crise en prenant le temps de répondre. Une réponse trop hâtive aux internautes s’exprimants sur les différents réseaux sociaux aurait sans doute eu des conséquences inatendues. Dans un contexte tel que celui ci il est souvent conseillé de ne pas réagir trop vite aux rumeurs qui peuvent être infondés.

La réponse claire et autoritaire du patron du groupe Jacques-Edouard Charret via un communiqué publié sur le groupe Facebook de la marque a marqué le début de la réplique du restaurateur. La gestion de la page facebook a cependant été insuffisante puisqu’au moment de la crise, certains commentaires insultants sont restés sur le mur de la page trop longtemps sans être modérés. Nous pouvons quand même féliciter Quick pour cette gestion relativement réussi d’un évènement dramatique qu’a été la mort de ce garçon.

Retrouvez toute l’information complémentaire sur le blog de Vanksen.

No Responses

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *