Les médias sociaux nous rendent paresseux !

Aujourd’hui grande nouvelle: les medias sociaux ne représentent pas le salut du marketing.

Et cela pour une raison très simple : ils ne remplacent pas la partie la plus importante du marketing : permettre de connaître ses clients et de comprendre leurs besoins. Oui vos clients utilisent les médias sociaux, mais ce n’est pas leur seule source d’information ! Vous devez trouver le moyen de les orienter de telle façon qu’ils trouvent le chemin vers vos réponses, tout en respectant bien entendu leurs désirs et leurs sensibilités. Et par-dessus tout, vous devez aller les chercher là où ils sont et non pas uniquement là où vous êtes !
Si on reprend les différents livres de marketing « old school » la vérité nous éclate à la figure : nous sommes devenus paresseux. On se repose sur l’audience de nos réseaux sociaux, de notre nombre de fans (qui n’ont soit dit en passant aucune valeur). Mais le marketing c’est plus que ça !

Tout d’abord nous sommes devenus de véritables flemmards car nous pensons avoir fait du bon boulot lorsque nous arrivons à construire une communauté. J’ai 200 000 visiteurs uniques sur mon site, 11 000 emails qui reçoivent ma newsletters, 13 000 contacts sur linkedIn… ça commence à faire du monde non ?! Si je sors mon argumentaire de vente à 200 000 personnes, je devrais bien réussir à faire 200 ventes… c’est statistique ! Je vous défie de trouver quelqu’un pour qui cela c’est déjà passé de cette manière! Et la raison est simple : en face de moi je dispose de 200 000 personnes très très différentes les unes des autres… mais bon, comme nous sommes devenus paresseux, on espère  tout de même réussir à remplir nos objectifs!  Avec une telle base de données il n’y a pas de raison…

Alors, comment sortir de ce traquenard et redevenir un marketeur efficace? Tout d’abord, il ne faut pas abandonner certaines méthodes juste parce qu’elles ne vous plaisent pas. Les popups, qui semblent dépassés, inutiles voire énervants pour l’internaute affichent toujours des statistiques très positives… cela fait parfois mal au cœur mais il faut continuer d’intégrer dans une stratégie marketing l’ensemble des outils dont nous disposons !
Il faut en réalité reprendre les bases, les piliers de votre stratégie et vous demander : qu’est ce que je veux faire, qu’est ce que je ne veux pas faire. Si vous ne cherchez pas à obtenir des taux de conversions (ce qu’il est difficile de faire avec un nombre de fans…) vous n’êtes pas en train de faire du marketing ; vous êtes en train d’espérer… Vous parlez de concepts ! Si vous ne disposez pas d’indicateurs pour mesurer l’efficacité de vos actions et expliquer vos cycles de vente, vous allez avoir du mal à vous justifier. Bien évidemment, la notion d’image, de communauté sont des notions essentielles mais ce n’est pas une fin en soi.

L’émergence des médias sociaux a eu une conséquence fabuleuse : redonner du pouvoir aux consommateurs. Les marques ont donc voulu se rapprocher des internautes en créant des communautés. Ces communautés sont aujourd’hui importantes mais mal exploitées. Les réseaux sociaux concentrent toute notre attention et nous font oublier que d’autres moyens marketing existent. Il faut créer du contenu qui plaise au consommateur pour échanger avec lui et être capable de quantifier l’efficacité de son discours. Sampleo cherche à apporter la réponse à ces enjeux en proposant le premier site de rencontres Entreprises – Consommateurs.

Cet article s’inspire du blog de Chris Brogan.

communauté facebook

Créer une communauté sur Facebook, un élément d'une stratégie globale

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *