Les gros doigts font gonfler les stats des mobiles ads !!

Les résultats exceptionnels des bannières publicitaires sur mobiles sont peut être dus au taux de clics accidentels. Parce que les résultats observés jusqu’à présents semblaient trop beaux pour être vrais !! Certains professionnels de l’industrie se sont mis à imaginer une théorie plutôt originale pour expliquer ces résultats : une bonne partie des clics sur mobiles sont accidentels à cause des écrans trop petits, des doigts trop larges, et des pubs trop difficiles à éviter.

Et cette théorie s’est renforcée récemment depuis la publication d’une étude réalisée par un fournisseur de solutions rich media pour mobiles : GoldSpot Media. D’après l’étude, 13% des clics des bannières rich média (une petite définition? : c’est par là !) sont accidentels et ce taux monte jusqu’à 38% pour les bannière statiques.

Les clics accidentels de la pub sur mobile

Un taux de clics accidentels impressionnant qui explique sans doute les très bons résultats de la pub sur mobile

Pour réaliser cette étude, un taux de clic « accidentel » a été défini comme un clic après lequel le mobinaute quitte la page d’atterrissage moins de 2 secondes après être arrivé. Suite à ces résultats, l’étude va plus loin en proposant une nouvelle lecture des taux de clics. Et le moins qu’on puisse dire c’est que les stats des bannières statiques souffrent un peu plus des gros doigts des internautes que les bannières dynamiques

taux de clic mobile ads révisé

Les taux de clics révisés perdent ainsi 50 à 70% par rapport aux taux bruts

Une fois que nous avons fait la lumière sur tout ceci, il est important de noter que ces résultats restent bien supérieurs (de l’ordre de 10 fois mieux) à ce qui habituellement observé sur le web. La publicité sur mobile a donc encore de beaux jours devant elle…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *