L’avis du lundi : Les réseaux sociaux, nouvel outil de recrutement.

Depuis quelques années, les réseaux sociaux ne cessent de se multiplier et de gagner en notoriété. En Avril 2013, on comptait déjà plus de 1,11 milliards d’utilisateurs de Facebook, plus de 170 millions de LinkedIn, et plus de 50 millions de Viadeo.

carte-ressociaux

Une nouvelle méthode de recrutement fait actuellement son arrivée : le recrutement via les réseaux sociaux. En voyant la montée en puissance des réseaux sociaux, notamment grâce à leur capacité de transmettre des informations en temps réel, les recruteurs adoptent donc de plus en plus ce type de e-recrutement.

Selon les recruteurs, il s’agit ici d’une méthode comme les autres leur permettant de chercher et sélectionner les meilleurs profils. Selon eux, « il faut utiliser tous les moyens possibles pour se faire remarquer ».

Aux Etats-Unis où ce phénomène se répand de plus en plus puisqu’en effet plus de 80% des employeurs utilisent ce mode de fonctionnement, cela leur a permis d’atteindre un nombre d’environ 16% d’embauches via les réseaux sociaux.

dossier-121119vowcs9

l_b19-business-strategie-recruter

Cette méthode permet en effet de gagner du temps puisque les recruteurs peuvent s’informer avant même de proposer un entretien, du profil des personnes qui pourraient éventuellement les intéresser. Et si les réseaux sociaux permettent de recruter, cela permet aussi aux recruteurs de développer leur marque et de se fidéliser.

En France, l’impact est beaucoup moins fort. En effet, seulement 49% des employeurs utilisent les réseaux sociaux pour un pourcentage très faible d’embauche : 3% 

LinkedIn compte déjà plus de 60 millions de profils avec CV, un réseau social d’une grande force pour les entreprises qui cherche des salariés, car celles-ci auront un large choix de profils.

20268

Pour conclure, à l’heure où les réseaux sociaux sont présents dans le monde entier, et que le e-recrutement gagne du terrain, certains sites comme Viadeo ou LinkedIn permettent aux recruteurs de gagner du temps. Ces sites permettent de mieux cibler le potentiel des différents profil, ce qui permet d’éviter certaines erreurs de recrutement, et de recevoir en entretien uniquement les profils qui nous intéressent. Cette nouvelle façon de faire est à la fois un gain de temps, mais permet principalement une meilleure diffusion de l’offre.

Bien entendu, ce n’est pas pour autant que les canaux de recrutement classique sont oubliés et ne sont plus utilisés. Au contraire, certains recruteurs n’adhèrent pas au e-recutement et privilégient toujours les moyens de recrutement classiques, même si cela peut être assimilable à une perte de temps potentielle vis a vis du e-recrutement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *