Coca-Cola : les clés d’une campagne de communication réussie !

A la base, cette idée vient d’Australie, inscrire le prénom sur les bouteilles a permis à Coca-Cola d’augmenter leurs ventes de 4%, ce qui est non négligeable quand on sait que le marché du soda est en réelle perte de vitesse. En effet, en France, 430 000 foyers ont arrêté d’acheter du Coca-Cola, 630 000 pour le Coca-Cola light.

coca

D’autant plus que l’image de la célèbre marque de soda n’a jamais été très reluisante (manque de transparence de la recette, favorise l’obésité chez les jeunes…) Par ailleurs, sur le marché du cola, Pepsi est devenu un challenger de taille qui commence à concurrencer fortement Coca-Cola.

Fort de sa réussite en Australie, Coca a donc décider de d’élargir le concept australien à 32 pays. C’est le plus gros investissement en France pour la marque qui s’appuie en même temps sur la puissance des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter.

coca2

Cela se décline de plusieurs manières, des concours, des évènements, un parallèle entre « partagez du bonheur » le Like de Facebook avec des « amis » et cela a fonctionné.

En effet, il n’est pas rare de voir sur Facebook, Twitter ou Instagram les consommateurs avec leurs bouteilles pour faire suivre et bien véhiculer le concept.

coca3

Personnaliser les produits n’est pas un concept nouveau. Cela existe déjà pour les m&m’s et les pots de Nutella mais jamais cela n’avait pris un aspect aussi important avec les réseaux sociaux. D’une certaine manière un lien existe entre la bouteille et l’acheteur potentiel. Ainsi notre petit côté narcissique fourmille de plaisir et c’est là qu’interviennent les réseaux sociaux.

On peut ne pas être fan de la marque, force est de constater que même ceux qui ne portent pas Coca-Cola dans leur cœur se sont prêtés au jeu et c’est là qu’a été la plus grande force de cette campagne de communication.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *