Le Big Data : quelques façons de l’utiliser

Le Web exploite le Big Data et ses différents outils de manière à lui donner un sens qui soit attractif et surtout qu’il soit disponible pour tout le monde. Malgré la connaissance précieuse qu’il génère, d’après le président d’IBM Europe Harry van Dorenmalen, le Big Data peut être exploité de manière néfaste.

 

Il faut savoir que le Big Data est la ressource Web n°1 du 21ème siècle. Elle crée des changements fondamentaux dans le paysage web mondial. L’amélioration des soins de santé, la gestion de l’eau et de l’énergie améliorée, les prévisions météorologiques plus précises, les chaines d’approvisionnement plus efficaces et les flux de trafic boostés sont quelques-uns des avantages du « Big Data ».

 

Cette innovation majeure se développe grâce à trois points :

  1. La quantité journalière de données que nous produisons est phénoménale : tous les deux jours, nous créons l’équivalent de toutes les données générées à travers l’histoire de l’humanité jusqu’en 2003

 

  1. Les progrès de la technologie nous ont permis de créer de puissants outils d’analyse pour extraire des connaissances extrêmement précieuses permettant d’améliorer notre compréhension et notre perspicacité

 

  1. Le Web exploite ces données afin de leur donner un sens compréhensible attractif et qu’elles soient disponibles pour tout le monde.

 

Cependant, plusieurs entreprises exploitent ces données de manière néfaste. Il est essentiel que les gouvernements abordent le sujet de l’accès légal aux données.  La libre circulation de ces données est menacée par l’exploitation que certaines entités et entreprises en font. On peut dire qu’assurer la confiance dans ce monde numérique est essentielle tant pour les entreprises que pour les gouvernements, qui ont tout deux un grand rôle à jouer.

 

Soyons clair : l’accès aux données du Gouvernement à des fins de renseignement et l’utilisation des données par les entreprises à des fins commerciales sont deux questions distinctes et à traiter séparément afin d’en retirer des possibilités de progression intéressantes.

 

Les mesures comme le protectionnisme et les restrictions sur l’utilisation commerciale des données vont, à l’avenir, sérieusement entraver l’innovation, ce qui risque de diminuer la compétitivité des entreprises locales, de décourager l’investissement et les créations d’emplois, la réduction du choix des consommateurs et le blocage de l’accès aux services tout en augmentant les coûts.

 

La Vice-Présidente de la Commission Européenne, Mme Kroes, a récemment déclaré être opposé au protectionnisme des données tout en affirmant « Oui » à la protection des données. Le prochain sommet UE – USA du 26 Mars sera une excellente opportunité d’approuver ce principe au plus haut niveau.

 

Nous avons à notre disposition une formidable et vaste ressource naturelle et les moyens d’en extraire toute la valeur, ce qui rend notre société plus souple, innovante, démocratique et durable. Cependant, c’est une ressource naturelle à double tranchant quand on sait que certains l’exploitent à des fins néfastes.

 

Ceci nous montre bien la puissance de l’information et l’importance de son exploitation.

 

intel-big-data

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *