Mobile marketing : surveillez vos écrans !

A l’heure où  les ventes mondiales annuelles de téléphones portables (1.16 milliard) dépassent largement celles des ordinateur (410 millions) ou celles des télévisions (235 millions), les marketers ont vite compris la formidable opportunité que représentait ces petits appareils connectés. Depuis quelques années donc, nous assistons à la démocratisation du marketing mobile (ou mobile marketing).

Aujourd’hui dans le monde, nous approchons les 7 milliards d’abonnés mobile, soit quasiment autant que le nombre de personnes sur notre planète terre. Mais cela ne signifie évidemment pas que chaque individu sur cette planète possède son propre téléphone portable : l’association GSM estime que le nombre d’utilisateurs uniques se situe autour de 3.4 milliards de personnes !

21

Après ces chiffres, l’existence du marketing mobile prend tout son sens : atteindre chacun des ces consommateur via ces milliards de téléphones portables utilisés dans le monde entier. Les techniques sont multiples : bannièresinterstitiels (encart qui intervient sur l’écran pendant le chargement d’une page et qu’il est impossible de fermer), habillement des pages, search mobile (achat de mots clefs dans les moteurs de recherche) ou plus directement e-mails et surtout SMS / MMS.  Et les objectifs peuvent varier selon les méthodes utilisées  : développer sa marque, recruter de nouveaux clients, fidéliser et bien évidemment générer des revenus.

La praticité de la communication par le téléphone mobile est donc évidente : grâce à cet appareil personnel, connecté en permanence (ou presque) à internet qui intègre de plus en plus fréquemment un terminal de paiement, il est donc désormais possible de personnaliser le message pour toucher le consommateur et arriver au but recherché. Nous entrons donc en fait dans une forme de marketing relationnel, caractérisé par une possible immédiateté dans l’interaction avec le client.

Attention cependant à ne pas assaillir le consommateur de ce genre de messages : selon une étude menée par Numbate l’année dernière, 87% des possesseurs de Smartphone trouvent la publicité mobile gênante, et 62% s’estiment trop exposés à ce genre de publicité.

L’avenir du marketing mobile est donc indécis. Il s’agira pour les marketers de savoir trouver l’équilibre qui permettra de convaincre les consommateurs sans tomber dans une infobésité qui aurait alors l’effet inverse de celui recherché.

23

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *